Mon sixième mois de grossesse

Pour ce sixième mois de grossesse, j’ai eu une ribambelle de RDV médicaux dont une hospitalisation. Je vous raconte tout cela dans cet article.

 

Mes maux de grossesse

Ce sixième mois de grossesse a été marqué par de nombreux maux plus ou moins importants. Les contractions et les douleurs de règles ont été les plus marquantes.

Douleurs de règles et contractions

Au début du mois, les contractions étaient très importantes et intenses. Elles ont été la conséquence de la modification de mon col et donc de mon arrêt de travail ainsi que de mon hospitalisation. Par ailleurs, j’ai eu des douleurs de règles qui ont été provoquées par les contractions.

Grâce au repos et un traitement à base de progestérone, les contractions ont quasiment disparu en quelques semaines.

 

Poussées du bébé sur le col : coups d’aiguille

J’ai eu de nombreux coups d’aiguille sur le col. Ce qui était vraiment désagréable. Ces coups étaient du au fait que le bébé était très bas et appuyait sur le col. En plus, des contractions, bébé faisait de la zumba sur mon col. C’était super !

 

Pertes blanches épaisses et constipation

Ce n’est pas très glamour, désolée ! J’ai eu de fortes pertes blanches épaisses. Celles-ci ont été provoqué par la progestérone. Il n’y a rien de grave, mais cela fait un peu bizarre au début. Surtout que personne ne m’avait prévenu…

Restons dans le glamour ! J’ai était pas mal constipé durant ce mois ci.

 

Insomnies, stress et peur

Au milieu de certaines nuits j’ai été insomniaque durant quelques heures. Egalement, des fois, j’étais réveillé à 4h du matin sans pouvoir me rendormir. Ce qui est assez énervant.

Ce mois a été marqué par beaucoup trop de stress et de peur, surtout celle d’accoucher maintenant.

grossesse-maternite-bébé-enfants

 

RDV médicaux : Examens à domicile, cours à l’accouchement et hospitalisation

Premier RDV avec la sage femme

Pour ce premier RDV à domicile, la sage femme me demande de lui raconter tout le début de grossesse. Puis, elle me parle de ma situation de grossesse à risque.

L’examen médical se passe ainsi : palpation du ventre, écoute du cœur du bébé, mesure de la tension. Il n’y a pas eu de toucher du col afin d’éviter d’aggraver la situation.

La sage femme est optimiste car les contractions ont diminués en une semaine. Elle pense que la maternité a été un peu alarmiste.

La sage femme me fait une ordonnance pour de l’homéopathie contre les contractions et la constipation. Elle me dit que si j’ai vraiment mal au ventre, je pouvais prendre du Spasfon en me limitant à un par jour.

 

Deuxième RDV avec la sage femme

Les contractions et les douleurs de règles ont encore diminués.

La sage femme prend ma tension, me palpe le ventre et écoute le cœur du bébé. Tout va bien !

Nous faisons une séance de sophrologie. Elle m’a expliqué le principe de la respiration abdominale puis nous avons fait une relaxation avec de la musique.

 

Hospitalisation à la maternité

Hôpital de jour

Après la découverte de ma grossesse à risque, la maternité a voulu me revoir pour un examen de contrôle au service Hôpital de jour. Durant cet examen, une sage femme fait une échographie du col qui a révélé que sa longueur avait encore diminué, elle est passée de 26 mm à 20 mm en deux semaines. Normalement, à ce stade de la grossesse, le col devrait faire entre 40 et 35 mm.

La sage femme appelle un obstétricien afin qu’il donne son avis : le col est effectivement mou et modifié. Néanmoins, il dit que c’est plutôt rassurant car il n’y a pas de saignements et de contractions.

L’obstétricien a émis une hypothèse pour expliquer ce col modifié : il pense que cela peut venir de l’anatomie du col tout simplement. Mon col serait plus petit que la normale donc lorsqu’il y a des contractions cela agit plus vite sur le col d’où la diminution de sa longueur.

Il prévoit une hospitalisation de 48h et un RDV de contrôle deux semaines après.

 

Chambre d’hospitalisation

A la suite de ce RDV, j’ai été installé dans une chambre. Des sages femmes sont venues prendre connaissance de mon dossier et m’ont posé pas mal de questions. Elles m’ont fait une prise de sang, ont pris ma tension et un échantillon d’urines. Puis, j’ai fait un monitoring d’une trentaine de minutes où tout était normal. Ouf !

La nuit s’est bien passée. J’ai eu que quelques douleurs de règles, mais rien d’autre.

Dans la journée, des proches sont venus me rendre visite. La journée est donc passée beaucoup plus vite.

La deuxième nuit s’est encore très bien passée. Au matin, une sage femme vient me demander des nouvelles, prendre ma tension et ma température. Elle semble rassurée car les contractions ont vraiment diminués. Nous faisons ensemble une séance d’haptonomie ; c’était vraiment très intéressant.

Elle m’annonce alors que je peux sortir de la maternité avant les 48h prévues. Mon état n’est plus inquiétant. Elle me recommande tout de même du repos, mais sans plus.

Mon arrêt de travail est, comme vous vous en doutez, prolongé. Elle me fais une ordonnance pour un traitement contre les contractions à base de progestérone ; tous les soirs, il faut mettre une capsule dans le vagin.  J’aurais un RDV de contrôle à la maternité au milieu du 7ème mois.

Avant de partir, la sage femme m’explique que la modification de mon col est due aux fortes contractions du 5ème mois. Et ces contractions étaient elles mêmes dues à la vie très active que j’avais depuis le début de ma grossesse, notamment en raison de mon travail. Mon travail demandait énormément de marche en pleine nature et crapahuter dans les champs et sur les falaises en plein soleil ont eu raison de moi !

grossesse-maternite-parents-bébé-enfants

 

Troisième RDV avec ma sage femme

Je suis de retour chez moi ! J’ai eu mon troisième RDV avec ma sage femme, je lui ai raconté comment s’était passé mon hospitalisation.

Pour les nuits perturbées, elle m’a conseillé de prendre de l’homéopathie : Euphytose.

En palpant mon ventre, elle a vu qu’il était un peu contracté. Le bébé bougeait bien et avait un bon rythme cardiaque. Elle a émis l’hypothèque qu’il était la tête en bas.

 

Cours à l’accouchement

Après l’examen médical, nous avons fait un cours à l’accouchement sur la prématurité et le terme, ainsi que les signaux d’alarme qui donnent le top départ pour les urgences. C’était vraiment intéressant. Je vais vous faire un résumé de ce qui s’est dit.

Prématurité et terme de la grossesse

Pour les personnes qui ne le sauraient pas, le terme d’une grossesse se situe entre la 37ème et 40ème semaine aménorrhée (SA).

La période de prématurité se situe, quant à elle, entre la 33ème et 37ème SA. L’enfant né dans cette période ira au service Kangourou et sera mis sous couveuse. Par ailleurs, une autre période de prématurité existe, il s’agit de la grande prématurité se déroulant entre la 27ème et 33ème SA. Le bébé ira alors au service Néonatal.

 

Signaux d’alarme

Certains signes doivent vous alerter et doivent être pris au sérieux. Si vous rencontrez certains signes que je vais dire après, alors il est temps d’aller aux urgences de votre maternité ou d’un hôpital.

Les signaux d’alarme peuvent être notamment : les pertes d’eau, les saignements, la chute de tension, la fièvre, les forts maux de tête, les voiles sur les yeux.

 

Quatrième RDV avec ma sage femme

L’examen médical de ce quatrième RDV a montré de très bonnes nouvelles : les contractions ont enfin disparu et mon utérus était enfin souple. Ma tension étaient bonne et le bébé avait un bon rythme cardiaque. Le repos et la progestérone ont payé !

Pour terminer le RDV, nous avons fait une séance de sophrologie. La sage femme m’a expliqué comment utiliser la sophrologie pour s’endormir plus facilement et pour se soulager des contractions lors du travail.

 

RDV de contrôle à la maternité

Le RDV s’est déroulé avec un obstétricien. Il m’a palpé le ventre, calculé la hauteur utérine et fait un touché du col. Le bébé est effectivement très bas ; le gynécologue pouvait sentir la tête du bébé ! Puis, il a fait une échographie du col ; le col est stable par rapport au précédent RDV de contrôle. La tête était bien en bas, mais elle ne touchait pas le col, ce qui n’était donc pas si grave.

Il a prolongé mon arrêt de travail et a prévu mon congé pathologique. Il m’a fait une ordonnance pour faire deux prises de sang à faire au 7ème et 8ème mois. Ces prises de sang concernent le Strectocoque B, NFS plaquette, aggluminines, TP TCA. Pour finir, il m’a donné RDV à la fin du 7ème mois pour faire le point.

grossesse-maternite-parents-bébé

Voilà donc le récit de mon 6ème mois de grossesse. Il a été rythmé par de nombreux RDV dont une hospitalisation que j’ai assez mal vécu. Mais au final, la situation commence à s’arranger puisque grâce au repos et à la progestérone les contractions ont quasiment disparu.

 

Autres articles :  La découverte de ma grossesse ; Mes deux premiers mois de grossesse ; Mon troisième mois de grossesse ; Mon carnet de grossesse, pour se souvenirMon quatrième mois de grossesse ; Mon cinquième mois de grossesse

 

Facebooktwitterpinterestinstagrammail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *