Le jour où j’ai quitté mon CDI

Ce métier que j’aimais tant…

Dans cet article, je vais vous parler du CDI que j’ai quitté en fin d’année 2017.

Depuis 2012, je travaillais dans un bureau d’études environnement en tant que chargée d’études biodiversité ou naturaliste écologue. Pour celles ou ceux qui ont une vague idée de ce que c’est, voilà une petite explication : ce métier consiste à étudier via des inventaires de terrain les espèces animales et végétales présentes sur une zone donnée qui sera destinée à un projet d’aménagement. Ces inventaires permettent de savoir s’il y a présence ou non d’espèces d’intérêt (rares, protégées) sur cette zone et ainsi mettre en place des mesures réduisant ou annulant les impacts du projet sur celles-ci.

cygne nature biodiversité naturaliste
Cygne au dessus de l’Eure (27)

J’ai eu la chance d’être embauché en CDD d’un an juste après mon stage de Master 2, puis cela s’est suivi par un CDI. Vu le contexte actuel de l’emploi, c’était une opportunité à ne pas louper.  Je réalisais vraiment la chance que j’avais eu à ce moment là ; de ne pas avoir été au chômage après mes études !

Néanmoins, les conditions de travail se sont dégradées et mes désirs de partir s’agrandissaient au fil des années. C’est après 6 ans de loyaux services que je décide enfin à quitter ce poste. Et je dois vous avouer que c’était un réel soulagement pour moi.

 

Pour quelles raisons j’ai quitté mon CDI ?

Comme je vous l’ai dit précédemment, ce poste a été mon seul CDI. Mon seul et mon dernier, je l’espère ! Pour de multiples raisons, je ne veux plus redevenir salariée. La vie salariale n’est pas faite pour moi…

Les conditions de travail

Je ne vais pas entrer dans les détails concernant ce point. Néanmoins, je peux simplement dire que, comme dans beaucoup d’entreprises, la pression était forte et il fallait s’accrocher pour ne pas craquer ! La quantité de travail, les délais de rendus de dossiers trop courts, le salaire qui laissait à désirer et la quasi-absence de communication avec la hiérarchie sont les principales raisons qui ont fait que je venais à reculons chaque matin.

bureau travail CDI pression

 

La grossesse et l’arrivée d’un enfant

En 2015 je suis tombée enceinte. J’ai eu une grossesse difficile qui m’a obligé à m’arrêter de travailler à partir du 5ème mois de grossesse, au plus grand désespoir de mon patron, de mon chef de projets et de certains collègues. Cet arrêt de travail prématuré m’a permis de beaucoup réfléchir et de remettre en question de nombreuses choses au niveau du travail. Je ne me voyais plus dans cette entreprise après l’arrivée de mon bébé.

Pour repousser au maximum mon retour, j’ai donc pris un congé parental de 6 mois. Ce qui m’a permis de profiter de ma fille. Ce congé m’a également confirmé que je ne voulais absolument pas retourner travailler et que je voulais du changement. Néanmoins, après mon congé parental j’y suis retournée et j’ai résisté un an, pour ensuite donner ma démission…

main enfant bébé parents

 

L’envie d’autres choses

J’avais besoin de changements quant au domaine professionnel que je voulais exercer. La maternité m’a permis de faire le point sur ce que je voulais réellement faire. La première chose parfaitement claire était de ne plus retravailler en tant que salariée, mais devenir indépendante. Même si cela n’allait pas être facile, je voulais tenter l’aventure et devenir mon propre patron.

En devenant maman, on devient beaucoup plus sensible aux bébés et enfants. C’est pour cela que j’ai voulu me lancer dans la création d’objets destinés pour ce public, et devenir une entrepreneuse créative. Vous pouvez avoir plus d’infos sur ce sujet grâce à cet article : La création, se lancer dans l’inconnu

bobine fil couture création

 

Quel a été le bon moment j’ai quitté mon CDI ?

Il faut savoir que mon chéri était au chômage de septembre 2016 à novembre 2017 et que mon congé parental finissait en décembre 2016. Nous avons donc inversé, entre les guillemets, les rôles : lui profitant de notre fille et moi reprenant le travail.

N’ayant donc plus qu’un seul CDI dans le foyer, il n’était pas pensable que je quitte à ce moment là mon travail. Nous avons attendu un peu moins d’un an avant que mon chéri trouve enfin un emploi. C’est à ce moment là que je donne à mon patron mon préavis de démission pour suivi de conjoint pour mon plus grand bonheur !

Je quitte alors mon poste mi-décembre 2017. Une nouvelle vie peut alors enfin commencer avec de beaux projets en tête…

liberté bonheur heureux freedom 1

 

Voilà, vous savez tout sur la démission de mon CDI.

Avez-vous également pris la décision de quitter un jour votre emploi ?

Vat

Facebooktwitterpinterestinstagrammail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *